Poster une réponse  Créer un sujet 
Les follies de Goering
Auteur Message
sdkfz
Unteroffizier
**


Messages : 264
Groupe : Registered
Inscription : May 2012
Statut : Hors ligne
Réputation : 0
Message : #1
Les follies de Goering

Les folies de Goering.


Bonjour, alors je vais intgrer ce sujet spciale sur gring, dans cette rubrique de la Biographie, en raison, que cela appartient, l'histoire de Gring, et cela n'a rien a voir avec une quelconque opration.

Oui, bien sr, toutes les personnes, qui se sont intress la Biographie de Gring, ont du se pos la question, si il n'avait pas une vision trop loufoque, enfin, vous allez me dire, que actuellement, toutes les personnes ayants de l'argent gogo, ont des visions loufoque, acheter une toile etc. pour Gring c'tait une le.

dw a écrit :
Du temps ou Herman Gring souhaita acheter une ile au Canada.

Au milieu du fleuve du St.Laurent se trouve l'ile Anticosti. Juste avant le dbut de la seconde guerre mondiale, Hermann Gring y souhaita y appos sa main sur cette terre.

Une grande visite avait annonc Berlin. En Juin 1937, William Lyon Mackenzie King a visit la capitale allemande. Le premier ministre canadien a t longtemps t associ l'Allemagne, dans sa jeunesse, il avait vcu ici pendant quelques mois. Mais surtout il tait considrer en tant que le deuxime homme dans le gouvernement de Hitler, Hermann Goering, a courtis le Canadien. Et dans un cadre chaleureux d'une parti de th, ou ils discutrent, Goering avec son invit tait particulirement reconnaissant pour lui avoir ramen un souvenir obligatoire: un bison canadien. Plus tard, Hitler son tour accueilli l'invit de l'autre ct de l'Atlantique.
Apparemment, Hitler a montr son ct charmant. Pas tonnant, Goering avait l'intention d'acqurir une le canadienne, d'ailleurs, en plus stratgiquement et extrmement important elle se trouvait au milieu du fleuve Saint-Laurent. Ou le charme d'offensive allemande a russi. Mackenzie King a t profondment impressionn par l'hospitalit allemande.

L'le d'Anticosti
Plus tard dans l'anne le journaliste canadien Glyn William dna dans le restaurant d'un htel de Montral. A la grande table d' ct ou sigrent treize hommes, il aurait probablement donn peu de considration. Si ils n'auraient pas discut en allemand, et qui encore eurent lch quelques noms avec lesquels Glyn pouvais commencer quelque chose: par exemple, "Anticosti" et "Consolidated Paper". Apparemment, les Allemands avaient des ambitions l'gard de l'le d'Anticosti - tant le journaliste pouvait comprendre de la conversation.
En ralit, Anticosti, une le sur le fleuve du Saint-Laurent, situ prs de l'embouchure du fleuve vers l'Atlantique elle appartient la province canadienne du Qubec, L'le qui fait presque 8000 kilomtres carrs, dtient une histoire illustre. A la fin du 19e sicle, le magnat du chocolat franais Henri Menier a achet l'le et a voulu la rendre conomiquement viable. Il a fond la petite ville de Port-Menier et a tenter de faire d'imposer une taxe a la petite communaut insulaire. Sans succs. En remplacement de cela il a dcolonis des cerfs de la Virginie pour les faire venir sur son le, pour en faire une entreprise de chasse attrayante. Aprs de nombreux plans qui eurent tous chous, l'le a fini enfin de devenir la possession de la Consolidated Paper Corporation. Et celle-ci, avait de grands projets. "Ngociation allemande pour l'achat d'Anticosti", titrait un journal canadien fin 1937. Prtendument voulait un consortium germano-nerlandaise-belge acheter l'le pour abattre le bois l-bas.

Le confident d'Hitler au Canada
Mais ce ne fut pas le produit du journaliste attentif Glyn, qui, avait pu couter la table d' ct les Allemands discuter. Lui en contrepartie, il a russis dterr que, sous les treize allemands "Savants de l'le" se trouva Heinrich Wollert, un ami proche d'Adolf Hitler, et Arnold Agatz, un expert pour la construction de port et des bunkers et qu'il avait entendu discut l'automne 1937.
La composition de ce groupe allemand, avait laiss suspect Glyn, que beaucoup plus se cachait derrire un projet militaire que un projet industriel. Le journaliste a sonn l'alarme. Le premier ministre Mackenzie King, tait bien dispos envers les Allemands, les laissa tombs. Mais ce fut fait, ou ici furent trs inquiets le cercles des militaires. Par lettre Goering a essay de convaincre les Canadiens de l'innocence de l'action allemande. Ce qui a t difficile, en raison que les Allemands tait entr depuis Mars 1938 en Autriche.

Reconnaissance sur Anticosti
Surtout, les Amricains ont maintenant mis de la prssion. Anticosti se situe non loin du territoire amricain, avec la facilit d'avoir des sous-marins et des bombardiers allemands qui auraient pu atteindre les tats-Unis. Hermann Goering en tant que commandant en chef de la Luftwaffe fantasmait sur un bombardement sur New York: "Si nous pouvions simplement a eux aussi larguer quelques bombes sur leurs ttes, afin qu'eux aussi ont besoin d'obscurcir leurs fentres!"
Le gouvernement canadien a envoy une mission de reconnaissance sur l'le loigne. Leurs trouvailles en raison de la mauvaise visibilit sur Anticosti, tait bien maigre. Mais ce que les hommes ont numrer, tait tout sauf rassurant. L'exploitation conomique allgue par le dboisement n'aurait pas arrt les treize visiteurs allemands. Au lieu de cela, ils eurent explor la gologie et la nature de l'le, c'est ainsi ce qui fut racont sur l'le.

Mystrieuses explosions
Compte tenu de la menace de la Seconde Guerre mondiale, l'humeur des Canadiens a tourn dcisivement contre l'Allemagne nazie. La possession de l'le d'Anticosti est reste refus Hermann Goering. Mme lors de la tentative de mobiliser les environs d'un demi-million de Canadiens-Allemand au sens du national-socialiste allemand, qui en grande partie a chou. En 1938 un des partisans nazis dans la province de la Saskatchewan a reus des coups parce qu'il a salu avec un "Heil Hitler". Un peu plus tard les soldats canadiens sont entrs en guerre contre l'Allemagne.
Sur l'le du fleuve Saint-Laurent, revenu la paix. Jusqu' peu de temps plus tard, des explosions mystrieuses ont secou l'le. Une explication devait tre fournie par le propritaire Consolidated Paper. La rumeur bouillonnait: Peut-tre que les Allemands avaient laiss derrire eux, bien plus sur Anticosti qu'on ne le pensait l'origine.



Bien, bien, alors si il y'a encore nos cousins lointains du quebec francophone, qui lise se sujet, que peut tre, eux, ont eux vent de plus sur cette histoire.

Ma source est Allemande provenant de ce site.
http://www.dw.com/de/als-hermann-g%C3%B6...a-17229692

Ce message a été modifié le: 08-04-2015 16:53 par sdkfz.

08-04-2015 11:15
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse  Créer un sujet 

Voir une version imprimable
Envoyer ce sujet à un ami
S'abonner au sujet | Ajouter le sujet aux favoris

Aller à :