Poster une réponse  Créer un sujet 
151ème Groupe RAF defense de Murmansk
Auteur Message
Leclerc1944
Gefreiter
*


Messages : 53
Groupe : Registered
Inscription : Dec 2015
Statut : Hors ligne
Réputation : 0
Message : #1
151ème Groupe RAF defense de Murmansk

Bonjours!
Tout le monde connait l'histoire sur l'escadrille Normandie Niemen, qui sont arrivé en novembre 1942.

Mais les premières escadrilles Occidentale, arrivant bien avant l'Escadrille Françaisesur le sol Russe et le défendant, était le 151ème Groupe de la RAF. Et ici eux sont arrivé le 31 Août 1941.

Donc voici leurs histoires.
Déjà, il y'a plusieurs chiffres qui ont été donnés, pour les avions transporter.
le nombre le plus faible énumère 15 avions, et le chiffre le plus haut énumère 39 appareils transporté et arrivant à Vaenga le 31 Août 1941.

Et bien sûr, comme ce qui me connaissent,le savent bien que cela ne me convient pas, et que ainsi, moi j'aime plutôt donné les multiples versions, et que vous, vous connaissant ses autres versions, vous pourrez ainsi, choisir, la plus plausible.

Donc je commence ainsi a traduire les premiers paragraphes, et dès qu'ils seront près, je les intègrerais dans mon sujet.



Et juste pour partir du bon pied, voici le Kremlin dénommé par le 151ème Group de la RAF (ou Air wings) à Vaenga près de Murmansk.
qui a été utiliser en tant que QG du commandement du Groupe.

01-29-2017 1:23
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Leclerc1944
Gefreiter
*


Messages : 53
Groupe : Registered
Inscription : Dec 2015
Statut : Hors ligne
Réputation : 0
Message : #2
RE: 151ème Groupe RAF defense de Murmansk

Bien alors je commence avec cette petite anecdote.

Citation :
Un visiteur aux événements 2012 de régate olympique à Weymouth qui erra dans le musée du Fort Nothe a été surpris de voir une casquette de marin soviétique. La casquette a été un cadeau pour le musée de Dorset d'Eric Alley, un résident local qui lui a été présenté en Arménie en 1989, alors qu'il travaillait pour une équipe de secours après un tremblement de terre.

Lors du dîner de la dernière nuit de M. Alley dans le pays, son hôte lui a demandé s'il avait déjà été en Union soviétique avant. – en 1941, répondit-il. Après une brève pause, l'hôte repris: "Mais c'était pendant la Grande Guerre patriotique. Où étiez-vous? "M. Alley sourit à ce point de son histoire et dit:"Murmansk. "" Ahh ", a déclaré à son hôte qui laissa tomber un penny. «Les convois de l'Arctique.» À partir de ce moment là, à M. Alley il était un bon ami. Il a reçu la casquette et a été nommé en tant que membre honorifique de la marine soviétique. Les convois de l'Arctique ne figurent pas dans le programme scolaire des salles de classe britanniques, mais l'histoire des marins britanniques y est liée, et qui ont bravé ce que Sir Winston Churchill a décrit comme «le pire voyage du monde» et qui cette histoire a été enseignée dans les écoles russes depuis la fin de la guerre.

C'est Churchill qui a proposé les convois, suite à l'opération Barbarossa, l'invasion de la Russie par l'Allemagne. Il a promis de fournir à Staline «à tout prix», sachant que si la Russie avait été perdue, tout le poids de la machinerie nazie aurait été dirigé contre l'Occident. Les documents du Cabinet de guerre, maintenant disponibles dans les Archives nationales, appelaient à envoyer «le maximum ce que le pays pouvait se permettre ... Nous devons lui fournir des munitions dans la limite de nos capacités. Le fait d'en faire moins augmenterait les dangers de la paix séparée de la Russie. "

Les premiers convois

M. Alley, originaire de Preston dans le Lancashire, était sur le premier convoi Arctique, codé Opération Dervish, qui a quitté Hvalfiourdur en Islande le 21 août 1941. La Norvège et les États baltes avaient été envahis par l'Allemagne. Et les seuls ports ue les approvisionnements pourraient atteindre la Russie était par les ports de Murmansk et Archangel, qui se trouvent tous les deux à l'intérieur du cercle polaire arctique.

Mr. Alley avait essayé à deux reprises de rejoindre la marine depuis le début de la guerre, mais ce n'est qu'à son 18e anniversaire qu'il put être accepté. Il s'est porté volontaire pour le premier rôle actif qui est venu, qui était pour le poste d'opérateur radar, et après trois semaines de formation, il a rejoint le destroyer HMS Inglefield. Entre août 1941 et mars 1943, M. Alley effectuera 15 convois en Russie dans son navire depuis sa base en Islande.

Lors de ce premier voyage à Archangel, le HMS Inglefield a été déployé dans le cadre d'écran de protection pour le convoi. "La plupart des navires marchands étaient très anciens", dit Mr. Alley. Leur cargaison comprenait 10 000 tonnes de caoutchouc, 3 800 charges de profondeur et des mines magnétiques et 15 avions de chasse Hurricane. Cet été, le temps était clément, et ils ont atteint Archangel le 31 août.

"L'opération Dervish c'était un aller simple pour la mort", se souvient Mr. Alley alors qu'il parcourt ses boîtes de souvenirs en se remémorant dans son appartement de Weymouth. «Il n'y avait pas de mer agitée ni d'action, et il y avait pratiquement 24 heures de lumière du jour. Les Allemands non jamais pensé à ce que nous allions le faire. Nous avons tous pensé que cela allait être facile. "
"Mais après Derviche, les Allemands se son subitement réveillé, pour voir ce qui se passait. La Luftwaffe et les U-boats se sont installés dans le nord de la Norvège, de sorte que les convois devaient rester aussi loin que possible dans le nord.

Ce message a été modifié le: 01-29-2017 2:07 par Leclerc1944.

01-29-2017 1:59
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Leclerc1944
Gefreiter
*


Messages : 53
Groupe : Registered
Inscription : Dec 2015
Statut : Hors ligne
Réputation : 0
Message : #3
RE: 151ème Groupe RAF defense de Murmansk

Bien, ici c'était juste une anecdote, d'un marin ayant servit sur un destroyer qui a escorter le convoi, et étant un jeune recrût, il va s'en dire, que il ne connaissait pas toutes les informations sur l'opération, et d'autant plus, il n'était pas présent, lors du chargement des navires, puisque son récit, débute uniquement à partir de l'Islande.

Citation :
Opération Dervish

C'était le premier convoi britannique pour l'URSS via l'Arctique (21/31 août 1941).

En tant qu'un effort adapté conçu pour montrer la solidarité envers l'URSS qui venait tout fraichement d'être envahie, afin d'offrir de l'aide matérielle, le convoi n'avait aucune désignation de lettre standardisé, utilisée pour les convois alliés. La tâche militaire principale du convoi était la livraison de matières premières et également 39 chasseurs Hawker Hurricane, qui ont été chargés en remplacement de 24 avions complets sur le vieux porte-avions "Argus", qui avait déjà fait un service similaire pour la livraison de chasseurs à Malte à plusieurs reprises, 15 autres avions en caisses ont été chargé sur l'un des autres navires de transports. Les chasseurs Hurricanes étaient destinés pour l'utilisation du 151ème Groupe de la RAF, qui devait être temporairement installée à Vaenga près de Murmansk.

Après avoir appareillé le port de Liverpool le 12 août, le convoi de six navires de transport (Les Britanniques Lancastrian Prince 1 914 tonnes, New Westminster City 4 747 tonnes, l'Esneh 1 931 tonnes, Trehata 4 877 tonnes, Llanstephan Castle 11 348 tonnes et le navire Hollandais Alchiba 4 427) en plus avec eux ils ont été accompagné du pétrolier de la RFA (Royal Force Auxiliary compagnie) Aldersdale de 8 402 tonnes, et ils se sont rassemblés à Hvalfjördur près de Reykjavik en Islande et ont appareillé pour le nord le 21 août sous l'escorte étroite des destroyers "Electra", "Active" et "Impulsive", des dragueurs de mines "Halcyon", "Harrier" et "Salamander", et les chalutiers anti-sous-marins "Hamlet", "Macbeth" et "Ophelia". Et sur une distance plus longue a été fournie par le croiseur lourd "Shropshire" et les destroyers Matabele, Punjabi et Somali, et un soutien plus lourd a été offert par le porte avion de la flotte "Victorious" et les croiseurs lourds "Devonshire" et "Suffolk" sous le commandement du contre-amiral W. F. Wake-Walker.

A cette époque, la présence aérienne allemande dans le secteur nord de la Norvège occupée était faible, et les Allemands n'ont donc pas découvert le passage du convoi et ne pouvaient faire aucun effort pour l'intercepter.

En outre, ils ont été escorté à partir de la mer Blanche (presqu'île de Kola) par les destroyers soviétiques Sokrushitelnyi, Groznyi, Kuybyshev et Uritskyi, le navire de transport contenant les chasseurs en caisses est arrivé à Arkhangelsk en toute sécurité le 31 août, et le porte avion "Argus" a fait envolé avec succès les chasseurs qu'il transportait pour atteindre Vaenga.

Une tentative manquée a été faite pour attaquer les transports maritime côtier allemand se trouvant au nord de Tromsø avec le porte avion "Victorious" le 3 septembre, et après avoir effectué son ravitaillement à Spitsbergen, une deuxième tentative a été faite, cette fois ci en coulant un navire.


Oui, là c'est déjà mieux, en raison, que ici, vient a éclaircir les nuages sombres, sur les 15 hurricanes, ainsi cela se trouvait en pièces détaché. tandis que 24 autres qui eux était prêt a voler, se trouvaient embarqué sur le porte avion "Argus"
mais pour moi, cela ne suffit toujours pas!

Ainsi je poursuit avec deux nouvelle sources.

Ce message a été modifié le: 01-29-2017 11:11 par Leclerc1944.

01-29-2017 11:10
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Leclerc1944
Gefreiter
*


Messages : 53
Groupe : Registered
Inscription : Dec 2015
Statut : Hors ligne
Réputation : 0
Message : #4
RE: 151ème Groupe RAF defense de Murmansk

Ha ben voilà, une histoire comme je les aimes!

Citation :
Hurricanes de la RAF en Russie


Préparation pour la Force "Benedict"

Il y a soixante ans, la force de l'armée hitlérienne a envahit l'URSS et elle avait attaqué la force de l'armée de Staline. En quelques heures, des centaines d'avions russes ont été détruits sur le sol, et la Wehrmacht se dirigeait vers l'Est dans une autre phase de leur Blitzkrieg. Le premier septembre, le front se trouvait déjà à 400 milles à l'Est, et la Wehrmacht se trouvait déjà aux portes de Leningrad.
Quelques jours après l'opération «Barbarossa», le 22 juin 1941, Staline demandait déjà de l'aide pour combattre les "agresseurs fascistes". Sa première demande pour envoyer 30 divisions alliées, pour combattre sur le front russe était totalement hors de question, compte tenu de l'état de la Grande-Bretagne après avoir été repoussé à la mer de la France un an plus tôt, et elle avait d'autres engagements dans le monde.

Ce que Churchill a décidé de faire était d'envoyer du matériel de guerre pour aider la Russie. Ce n'était pas une solution facile au problème d'aider un allié, bien que ce fût tout à fait nouveau et inhabituel. Les forces armées de Grande-Bretagne ont encore besoin d'équipement, identiquement que l'on demandé les Russes. Les Russes ont demandé des Spitfires, à la consternation de la RAF qui créait encore leurs escadrilles en éliminant les Hurricanes. Il a été décidé à la Conférence de Moscou - Premier Protocole d'envoyer 200 avions par mois entre Octobre 1941 et Juin 1942. Celles-ci consistaient principalement de "Hurricane", mais aussi de "Tomahawk" IIB et de "P39" Airacobra. (Plus tard, les Russes recevront plus de 1000 Spitfires mais pas maintenant, uniquement vers la fin). Les Russes ont également reçu des approvisionnements de canons, de chars, de vêtements, du caoutchouc, des moteurs, des trains - tout ce qui était utilisé en temps de guerre.

Les Hurricanes devaient être le plus gros envoi d'avions en provenance du Royaume-Uni, avec près de 3 000 Hurricanes de différentes type. À ce stade, il a été noté qu'il était inutile d'envoyer des centaines d'avions, en particulier les Hurricanes, sans montrer aux Russes comment déballer, assembler, et utiliser les Hurricanes avec leurs moteurs relativement Rolls-Royce Merlin.

Au mois de juillet 1941, il fut décidé d'envoyer une partie en Russie pour aider à résoudre ces problèmes, et la Force "Benedict" fut créer. Le 29 juillet 1941, le 81e squadron. A été réactivé à Leconfield sous le commandant Squadron Leader Tony Rook. De même, le 31 juillet 1941, le 134e squadron sous le commandement du Squadron Leader Tony Miller et celle-ci devenu la seconde escadrille de chasse du 151e Groupe.
Le 81e squadron lui-même a été créé à partir du 504e squadron qui était affecté a la surveillance et à la protection de convoi dans le Sud-Ouest de l'Angleterre et le Pays de Galles. Les pilotes de vol "A" et l'équipe au sol ont été transférés pour former le noyau du 81e squadron. Il en est de même du 134e squadron, qui a été formé à partir du noyau du 17e squadron. Les nouveaux squadrons se sont ensuite formés à Leconfield, dans le Yorkshire, où d'autres pilotes ont été affectés aux nouveaux squadrons et tout le personnel associé a été assemblé. Certains pilotes "se sont portés volontaires" pour les nouveaux squadrons après leurs avoir demandé s'ils aimeraient partir en outre mer à l'étranger, ou eux ils ont pensé probablement que ce serait au soleil !!

Le Wing Cdr H NG Ramsbottom-Isherwood, responsable du 151e Groupe, a reçu la communication suivante, selon laquelle il devait «exercer le contrôle totale opérationnel», mais que cela ce fera sous le commandement général du "Commandant de l'Armée de l'Air de la flotte du Nord et qui était le général de division AA Kuznetsov. La communication indiquait en outre: "Le rôle principal assigné à votre Force est la défense de la base navale de Murmansk et la coopération avec les forces soviétiques dans les régions de Murmansk"
.
Pour garder le secret, les unités ont reçu des moustiquaires et des vêtements tropicaux. Jusqu'à ce que cela devenu évident que leurs destinations ne fût pas le Moyen-Orient, lorsque deux interprètes se sont présentés qui parlaient le russe. Il ne fallait pas longtemps avant que les danses russes ont été exécutées dans le mess des officiers!
Le 12 août, les troupes et les pilotes qui devaient s'envoler plus tard d'Archangel a travers les avions assemblé se trouvaient aux docks de Liverpool pour embarquer à bord du SS Llanstephen Castle. Ce navire de 11 000 tonnes a été construit en 1913, et, avant de devenir un navire de transport de troupe, c'était un navire de ligne luxueux de la Union Castle compagnie. À 1500 heures, ils ont levé l'ancre et se son dirigé vers Scapa Flow.

Le 16 août, le SS Llanstephen Castle a appareiller pour Hvalsfiord, en Islande, ou ils sont arrivé le 20 août et en repartant de nouveau le 21 août en prenant la direction du cercle polaire arctique formant un convoi. Ce convoi PQ portait le nom de code "Dervish" et constituait le premier essais de convoi pour l'acheminement des matières en Russie.


Et si vous, vous posez la question, pour la raison, de la dénomination "Opération Dervish" = Les Britanniques ont effectuer avec ce tout premier convoi, leurs essais, si cela était réalisable ou non.

Et ultérieurement les convois ont reçu les Codes PQ pour la destination d'Archangelsk ou Murmansk, et pour le retour le code changea en QP.
Et le code en lui même à une signification, c'était l'abréviation du commandant des opérations naval de l'amirauté Britannique.
"Phillip Quellyn Roberts"

01-29-2017 12:23
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Leclerc1944
Gefreiter
*


Messages : 53
Groupe : Registered
Inscription : Dec 2015
Statut : Hors ligne
Réputation : 0
Message : #5
RE: 151ème Groupe RAF defense de Murmansk

Ainsi, si ont compare le 151ème Groupe avec l'Escadrille Normandie Niemen, (pas par rapport à leurs tailles ou effectif), mais par rapport à leurs envois.

Ont sait à travers les récits sur la Normandie Niemen, que les pilotes n'avaient aucune connaissance en langue Russe, uniquement un traducteur. Or ici, chez les Anglais, lors de leurs entrainement sur la base, sont arrivé deux officiers parlant le Russe, ou ils ont appris la langue Russe.

Et cela est aussi avec une raison, Archangelsk, ou Murmansk, se trouve dans le Cercle polaire, et ici, la langue maîtriser et la langue Russe, ou le Finlandais.

Petsamo oui, elle c'était une ville minière sous les Canadiens, avant la guerre.
Mais les canadiens, ils ont fait comment pour se faire comprendre devant leurs ouvriers Finlandais???

Pour Stalingrad, la région primaire de l'Escadrille Normandie Niemen, oui, les officiers supérieurs et l'ingénieur, eux savaient parler en Français.
ce n'était pas du français parfait, mais compréhensible, dû en raison de leurs cours supérieur dans les écoles ou ils ont appris l'histoire et les langues, et ainsi que la guerre d'Espagne. ou ils ont côtoyer des Francais.

01-29-2017 12:47
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Leclerc1944
Gefreiter
*


Messages : 53
Groupe : Registered
Inscription : Dec 2015
Statut : Hors ligne
Réputation : 0
Message : #6
RE: 151ème Groupe RAF defense de Murmansk

Bien terminons juste ce 1er paragraphe!

Citation :
Pendant ce temps là, le 18 août, les 24 pilotes (12 de chaque escadrille, dont 6 de chaque section) ont été priés de se rendre à l'aérodrome d'Abbotsinch dans la périphérie de Glasgow. Un nombre c'est envolé de Leconfield, avant d'être pris en charge par la route à Greenock, Glasgow. Ici, ils embarquèrent à bord du petit Porte avion d'escorte HMS Argus.

À l'origine le HMS Argus avait été un navire de transport italien qui avait transmis à la Royal Navy à la fin de la Première Guerre mondiale. Et pendant la période d'entre les deux guerres. Sa superstructure avait été retirée et remplacée par un pont d'envol et essentiellement sans sa superstructure. A bord ont été chargé les 24 nouveaux Hurricanes IIB avec des filtres tropicaux! En raison du manque d'espace, les ailes principale extérieure ont été enlevées et stocké sur le côté du hangar. À bord se trouvaient également six Grumman Martlets (Wildcats) pour la propre défense du navire. Ils ont appareillé le 19 août et son arrivé à Scapa Flow le lendemain.

Ils sont restés à Scapa flow pendant 10 jours et ils ont navigué sur des voiliers, ramé sur des barques, et aussi nagé, autant ont pêché que d'autre ont joué des jeux russes avec la marine britannique royale. Le 30 août, ils ont appareillé pour le Groenland dans un convoi de navires, y compris le porte-avions HMS Victorious. Un arrêt a été prévus, mais en raison du brouillard, ils ont continué et ont rencontré le reste du convoi dans le cercle arctique.


Bien alors ceci clôt le chapitre pour le trajet, et pour leurs formations, ainsi du nombre d'avions qui ont été chargé, mais demains, vous aurez des surprises.

01-30-2017 2:10
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse  Créer un sujet 

Voir une version imprimable
Envoyer ce sujet à un ami
S'abonner au sujet | Ajouter le sujet aux favoris

Aller à :