Poster une réponse  Créer un sujet 
l'incident de l'Altmark et ses conséquences
Auteur Message
Leclerc1944
Gefreiter
*


Messages : 53
Groupe : Registered
Inscription : Dec 2015
Statut : Hors ligne
Réputation : 0
Message : #1
l'incident de l'Altmark et ses conséquences

Bonjour, j'insère ce sujet "l'incident de l'Altmark" dans cette catégorie, en raison, que comme c'était un navire cargo, et non un navire de guerre Allemand, ainsi c'est mieux adapté de l'intégré dans la catégorie des campagnes sur le front Ouest.

Donc identiquement, comme moi, j'aime les histoires croustillantes, qui en lisant une histoire, nous font ressentir l'odeur du fioul etc...
Ben je vais de suite commencer avec un auteur Russe, et ont va découvrir, ses connaissances sur l'histoire de cet Incident, et lui ici n'est pas à sa première publication sur le net.

Klim_Zhukov a écrit :
"L'incident avec le "Altmark" a eu des conséquences graves. La Norvège se trouvais entre le marteau et l'enclume, et l'Allemagne a interprété cela sur le plan officiel, que les Norvégiens ont violé la neutralité, parce qu'ils n'ont rien fait pour empêcher la saisie le navire "Altmark". L'inaction des Norvégiens a été clairement interprété comme excusant les intérêts britanniques au détriment des intérêts de l'Allemagne, et Hitler a donné l'ordre de commencer les préparatifs d'une invasion du pays.

"L'Altmark", qui était destiné à une carrière très orageuse, est né dans une situation tout à fait quotidienne avec des fins de transport civiles complètement normales. Le navire est fabriqué par la société de chantier naval "Howaldtswerke-Deutsche Werft" à Kiel - il a été conçu comme un navire-pétrolier avec un déplacement de 20,858 tonnes et a été mis à l'eau le 13 Novembre 1937. L'Europe était sur le point d'une grande guerre, et "L'Altmark" et a son stade d'achèvement il a été mobilisé en tant que navire de ravitaillement. Le 14 novembre 1938 le de ravitaillement a été mis en service, et en Août 1939 - il a été attribué à l'un des "cuirassé de poche ''Admiral Graf Spee." Ainsi, le service pour "l'Altmark" a commencé le 5 Août 1939, quand il est allé aux États-Unis pour charger du carburant diesel à Port Arthur, Texas. Après cela, le pétrolier croisa dans l'Atlantique, en attendant sa rencontre avec le "Graf Spee". entre le 21-24 Août les cuirassés de poche "Graf Spee" et "Deutschland" sont sorti de la base d'opération de Wilhelmshaven pour rejoindre l'Océan Atlantique. Le "Deutschland" a été assigné dans le nord, avec le navire jumeaux de "l'Altmark" le pétrolier "Westerwald" tandis que le "Graf Spee" et son "navire de ravitaillement" "L'Altmark" eux ont été ordonné dans l'Atlantique Sud.


je rajoute juste encore la partie suivante.

Citation :
Le cuirassé de poche "Admiral Graf Spee" a commencé le 25 Septembre, 1939 - a coulé onze de ses navires marchands victimes qui eux étaient des navires marchands britanniques. Cependant, son odyssée ne se terminée pas si bien - le 17 décembre à Rio de La Plata, le croiseur lourd Anglais "Exeter" et les léger "Ajax" et "Achille" ont forcé à travers leurs blocus, à l'équipage du "cuirassé de poche" de couler leurs navire dans le port de Montevideo.

Ce message a été modifié le: 01-29-2017 19:30 par Leclerc1944.

01-29-2017 19:18
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Leclerc1944
Gefreiter
*


Messages : 53
Groupe : Registered
Inscription : Dec 2015
Statut : Hors ligne
Réputation : 0
Message : #2
RE: l'incident de l'Altmark et ses conséquences

Bien poursuivons toujours, pour avoir au moins une première vision.

Citation :
"Altmark" Retourne en Allemagne

Après cette bataille, "Altmark" orphelins. L'héritage des combats du "Graf Spee", elle avait obtenu plus de trois cents marins britanniques capturé, (Au total à bord se trouvaient 228 Britanniques, 67 Indiens et 8 noirs). Le capitaine du navire Heinrich Dau a décidé de rentré en Allemagne, parce que sans le "Graf Spee" dans l'Atlantique Sud, son voyage avait perdu tout son sens.
À grande vitesse ce navire pourrait traverser l'océan, pour éviter une rencontre avec les croiseurs et les sous-marins britanniques - il a même réussi à percer le barrage défensif britannique près de l'Islande. Le 14 février 1940 le pétrolier a atteint la Norvège, où il a scellé son destin, plus tard cela a été dénommé "l'incident avec le" Altmark ".

Le Capitaine Dau comptait atteindre l'Allemagne par la route commerciale à travers les eaux territoriales Norvégienne neutre, et cette idée avait indéniablement un bon sens – d'après le droit maritime international, que uniquement les navires norvégiens avait le droit légitime d'arraisonné le vaisseau étranger se trouvant devant ses côtes, et la Norvège a maintenu sa neutralité.
Du Sogne fjord au Jossing Fjord
Ainsi, le 14 Février à 15h30 "L'Altmark" a été aperçus entrant dans le Sognefjord, où elle a été arraisonné par le destroyer norvégien "Trygg". Le Capitaine Dau réduisit sa vitesse et l'équipe d'inspection est monté à bord de "L'Altmark". A en juger par la réaction du contre-amiral Carsten Tank-Nielsen (deuxième commandant du District Naval), les marins norvégiens se trouvais dans une situation très inconfortable. D'une part, ils ont effectué une inspection rapide est qui in satisfaisait l'amiral, et la politique étrangère de la Norvège a eu tendance à converger vers le Royaume-Uni, ce qui signifie qu'une simple formalité par rapport à son ennemi directe pourrait être considérée comme une aide à Hitler. D'autre part, aggraver les relations avec le Troisième Reich pourrait entrainer la petite Norvège était extrêmement imprudente. Dans le cas d'une invasion allemande l'aide de la Grande-Bretagne pourrait être, au mieux, moralement, et a confirmé que les événements qui ont suivi le 9 Avril 1940.

De l'arrivée probable de "Altmark" dans son pays, Tank-Nielsen en regardant en arrière au mois de Janvier, que cela allait vers la direction d'une situation extrêmement embarrassante. Par conséquent, pour sauver les apparences, il a ordonné au torpilleur "Snogg" d'effectuer une nouvelle inspection ( «Altmark» est resté dans le Sognefjord jusqu'au 15 Février). Après la seconde inspection, le contre amiral norvégien s'est rendu personnellement a bord du destroyer "Gramm".
Pour sa troisième enquête consécutive, en colère le capitaine Dau, a refusé de prendre part aux exigences du «gramm», soulignant l'absurdité d'une telle exigence - à son avis, les deux premières fouilles étaient déjà suffisantes. Tank-Nielsen a ordonné d'éteindre la radio avec le navire "Altmark", et dans l'intervalle, il a contacté Oslo. Le Commandant de la Marine Norvégienne Diesen a ordonné la libération des Allemands, malgré la protestation du contre amiral Tank-Nielsen, lui indiquant la présence à bord de "l'Altmark" de prisonniers

Ce message a été modifié le: 01-29-2017 22:23 par Leclerc1944.

01-29-2017 22:22
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Leclerc1944
Gefreiter
*


Messages : 53
Groupe : Registered
Inscription : Dec 2015
Statut : Hors ligne
Réputation : 0
Message : #3
RE: l'incident de l'Altmark et ses conséquences

Bien, voici la suite et fin

Citation :
Néanmoins, il a fallut suivre les ordres du commandant en chef de la marine, et le 16 Février, "Altmark" était déjà au Nord de Stavanger accompagné du torpilleur norvégien. Ou les Norvégiens ont effectué des communications radio tendu avec l'Altmark et ont remarqués non loin des navires de guerre britanniques. Étant donné que les négociations ont été menées en texte clair, les Anglais ont immédiatement intercepté les communications, et ont compris de quel type de navire entrait en question, ou ils ont envoyé des destroyers pour aller à leurs rencontre "l'Intrepid", "'l'Ivanhoe" et "le cossack". Autour de 16h00 les destroyers britannique sont entrés dans les eaux territoriales Norvégienne. Le "Cossack" a donné un coup de semonce, et a ordonné au Allemands de stopper.
Le pilote Norvégien a avisé le capitaine Dau de caché "l'Altmark" dans le Jossing Fjord. Dans le même temps, le torpilleur Norvégien "Skarv" accompagné d'un pétrolier et d'un destroyer "Koll" ont bloqué l'entrée du fjord, en barrant l'accès aux destroyers britanniques. Le "Koll" a contacté le commandant des destroyers Anglais et lui a transmis un ensemble de règles sur la neutralité. A ce moment précis, entrèrent dans la danse les navires de patrouille norvégiens "Kval" et "Firern". Dans le même temps, les Norvégiens ont commencé à brouiller la radio de "L'Altmark".

A cette époque, il y avait des négociations de l'attaché naval allemand avec l'Amirauté à Oslo. La partie norvégienne a assuré aux Allemands du strict respect de leur neutralité, en expliquant que les destroyers ont reçu un ordre officiel pour bloquer le «Altmark», ce qui empêche sa capture par les Britanniques. Dans une situation difficile, le capitaine britannique Philip Vian Luis a trouvé la situation complexe, et il a envoyé un télégramme à Londres, où a suivi la réponse personnelle de Winston Churchill, ou dans sa dureté habituelle il avait dit : libérer les prisonniers anglais, malgré la résistance, coute que coute.

A 23h28 le "Cossack" est entré dans le fjord et s'est diriger vers "L'Altmark". Il a été remarqué par le pétrolier, qui a pris son cap pour entrer en collision avec le destroyer. Vian a pu éviter une collision et a réussis pour s'amarrer à côté de "L'Altmark", ou ils ont commencé à monter à bord; ou commence un combat a bord du navire, au cours de laquelle vingt marins du «cossack» ouvre le feu, et dans la fusillade sept Allemands ont été tué, et plusieurs autres sont blessés. Le navire ravitailleur a été saisi, et les prisonniers de guerre ont été libérer – qui ont été monté sur un destroyer britannique. Après cela, le "Cossack" est rentré chez lui, où les personnes l'ont accueillis triomphalement et le capitaine Vian a reçu l'Ordre "Distinguished Service".

Naturellement, les Norvégiens n'ont pas autorisés à emporter "l'Altmark" en tant que prise de guerre, en raison que cela serait un défi direct à l'Allemagne, les relations étaient déjà loin d'être rose. Jusqu'au 6 Mars le pétrolier était en réparation, et le 22 Mars le navire rentra chez lui, où il a continué à servir jusqu'en 1942, lorsque une explosion accidentelle l'a envoyé au fond.


pour l'ordre que le capitaine a reçus.
Distinguished Service Order = Abréger DSO, que l'ont peut apercevoir chez les marins de la Royal navy et dans les Dominions.

01-29-2017 23:51
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse  Créer un sujet 

Voir une version imprimable
Envoyer ce sujet à un ami
S'abonner au sujet | Ajouter le sujet aux favoris

Aller à :