Chasseurs de nuits

Le he 219 UHU

Chasseur de nuit ultra puissant (six canons) et rapide, le He 219 fut un chasseur remarquable. Malgré l'engouement des pilotes, cet appareil eut une histoire mouvementée, et fut à la limite d'être rejeté par le responsable de la production aéronautique allemand, prétextant son manque de rendement financier.

En ayant assez de se faire bombarder la nuit par la RAF sans pouvoir réagir, le Reichluftfahrtministerium (R.L.M.) pris en compte le vide de la Luftwaffe en ce qui concernait la chasse de nuit. C'est dans l'optique de le combler que le RLM demanda à Heinkel de faire l'étude d'un avion de combat multirôle rapide. Il devait voler à 720 km/h, et son autonomie devait être supérieure à 3.000 km.

Utilisant son influence, le commandant de la chasse de nuit tenta de convaincre le RLM que le He 219 était le chasseur qu'il cherchait, mais les ennuis touchant l'appareil ne firent que commencer. En effet il ne fut construit qu'à un petit nombre, et le responsable de l'aéronautique considéra que son développement et sa production n'était pas rentable et que si la Luftwaffe voulait un nouveau chasseur, elle devrait attendre les entrées en service des Me 210 ou 410 produits par Messerschmitt. Heinkel put néanmoins construire des prototypes, dans l'optique d'une production en série pour l'année 1944. Le prototype He 219 V1 pris l'air pour la première fois le 6 novembre 1942, et le pilote d'essai fut très satisfait, malgré les problèmes de mise au point et de livraison des moteurs Le commandant de la chasse nocturne et le RLM envoyèrent chez Heinkel des pilotes et des ingénieurs pour évaluer l'appareil. Ils furent déçu par la qualité de la production, effectuée par des prisoniers de guerre n'étant pas motivés pour faire un travail de qualité. Cependant trois prototypes furent envoyé en unité en mai 1943 pour y être testé au combat, et pendant cette périodes, ils remportèrent 21 victoires contre les bombardiers lourds et 8 contre les Mosquito de la RAF.

L'armement était composé de canons montés en gondole sous le fuselage, et de mitrailleuses montées dans l'emplanture des ailes, ce qui évitait d'aveugler le pilote lorsqu'il tirait. L'avion disposait également d'un train d'atterrissage tricycle, d'une verrière bulle (qui donnait une bonne visibilité à l'équipage) et de sièges éjectables. Equipé des tous derniers DB 603 de 1.800 cv, ce chasseur promettait beaucoup. La version A de production disposait de quatre canons de 30 mm en gondole, et de deux mitrailleuses lourdes dans les ailes, et son équipement de nuit consistait en un radar FuG 212. De nombreuses modifications eurent lieu, surtout pour alléger l'appareil. Les canons de 30 mm furent remplacé par des 20 mm, ceci afin d'augmenter son plafond pratique et sa vitesse de pointe. En fait toute une série de modifications étaient en projet (comme si la guerre allait être éternelle) quand l'Allemagne capitula. Au total, 268 appareils furent construits et distribué au sein de trois unités de chasse de nuit. Mais les pénuries de carburant de l'année 1945 ont limité les sorties, et la dernière fut effectuée le 3 avril 1945, durant laquelle les pilotes abatirent deux Lancasters chacun.

Type chasseur biplace de nuit
Moteur 2 Daimler Benz DB 603 G V-12 inversé de 1.800 cv
Envergure 18,5 m
Longueur 15,54 m (avec les antennes du radar)
hauteur 4,1 m
Poids à vide 11.200 kg
Poids à pleine charge 15.200 kg
Vitesse maximum 670 km/h
taux de montée initial 500 m/min
plafond 12 700 m
autonomie avec réservoirs internes 2 000 km
armement 4 canons MK 108 de 30 mm, et 2 MG 151 dans les ailes



Le Focke Wulf TA-154 Mosquito

Annoncé comme le "Mosquito allemand", il partagea avec son illustre modèle anglais le fait d'être entièrement construit en bois, mais il ne partagea pas sa réussite. C'était un chasseur de nuit destiné à s'attaquer aux hordes grandissantes de bombardiers nocturnes britanniques. Lancé en 1942, le programme aboutit à un premier prototype en moins d'un an et la production en série peut commencer en 1944 ... pour s'arrêter juste ensuite: le 28 juin 1944, un Ta-154 s'abbat, victime de la colle utilisée dans sa construction. Le fournisseur d'origine ayant été détruit dans un bombardement, l'ersatz utilisé attaquait le bois au lieu de le coller. La production est immédiatement stoppée et aucun examplaire ne volera plus. Au total il aura été produit a seulement 20 exemplaires.

Généralité
Equipage: 2
Envergure: 16.00 mètres
Longueur: 12.56 mètres
Hauteur: 3.60 mètres
Poids à vide: 6 405 kg
Poids en charge: 9 548 kg

Propulsion
Moteur: 2 x Junkers Jumo 213E
Puissance totale: 3 500 CV
Puissance spécifique: 367 CV / tonne
Vitesse maximum: 650 km/h
Plafond utile: 10 900 mètres
Autonomie: 1 850

Production
Quantité: 20 exemplaires
Premier vol: Mercredi 7 juillet 1943

Armement
radar Lichtenstein (SN-2)
2 canons de 30 mm MK 108
2 canons de 20 mm MG 151/20


Previous page: La Luftwaffe
Next page: La Kriegsmarine